Tommy Glenn Carmichael – l’As de la triche

Tommy Glenn Carmichael est né en 1950 et il est considéré comme l’un des meilleurs tricheurs modernes aux machines à sous de notre époque. Il a même eu sa propre équipe, à l’aide de laquelle il a gagné des millions de dollars dans les casinos. Pendant 20 ans, il a créé de divers dispositifs utiles à tricher aux machines à sous.

La première expérience s’est passée en 1980, lorsque Carmichael a rencontré un ami qui lui a montré une machine à sous. Il a alors touché pour la première fois un tel appareil et puis, il a gagné 35$ dans sa première action de tricherie. A ce moment-là, à Las Vegas, les machines à sous étaient dans un processus de remplacement et Carmichael a tourné son attention sur plusieurs casinos plus petits de la région. Plus tard, il a été arrêté et a dû passer cinq ans en prison.

Alors qu’il était en prison, il a rencontré le célèbre Mike Balsamo et ils ont décidé de se revoir et former une équipe à la sortie de prison. Cependant, quand il a été libéré, il a découvert que les casinos avaient remplacé les anciennes machines à sous avec des machines de haute technologie utilisant des logiciels et des microprocesseurs.

Il a acheté sa propre machine à sous pour l’étudier, puis, plus tard, il a réalisé le dispositif « patte de singe » qui est devenu populaire dans le monde entier. En utilisant la patte de singe, il était en mesure de déclencher l’interrupteur dans la goulotte de la machine pour que ça libère les pièces.

En 1991, lorsque toutes les machines à sous ont été informatisées, ce dispositif s’est avéré inutile. Cependant, il a réussi à étudier la dernière version de machine à sous informatisée dans une compagnie qui les fabriquait. Il a étudié ces appareils et a appris à les manipuler. Ensuite, il a inventé un nouveau dispositif appelé tube de lumière. Il se composait d’une batterie d’un appareil photo et une petite ampoule capable d’aveugler les capteurs de la machine. Le dispositif était indétectable et Carmichael a réussi à faire beaucoup d’argent en le vendant à d’autres tricheurs.

Plus tard en 1996, Tommy Glenn Carmichael a de nouveau été surpris avec son truc et a il été accusé de possession et de fabrication des dispositifs destinés à la triche dans les casinos. Deux ans plus tard, il a été arrêté encore une fois au Nevada. Il a passé une longue période en prison, à côté de six membres de son équipe. Il a été condamné à rester loin des casinos et son nom est inscrit officiellement dans le livre noir des casinos du Nevada. Actuellement, Carmichael s’emploie à créer des dispositifs anti-triche qu’il espère vendre aux casinos.


Une nouvelle génération de machines à sous

Aujourd’hui, presque toutes les nouvelles machines à sous sont créées avec des symboles animés. Le but de l’animation est d’augmenter l’attrait des jeux. Comme les animations sont intégrées dans des symboles qui font partie des combinaisons gagnantes, celles-ci mettent en évidence ces combinaisons gagnantes sur les rouleaux. La qualité des animations a été améliorée au fur et à mesure que la technologie des logiciels s’est développée.

Au départ, les animations étaient très simples. Les symboles faisant partie des combinaisons gagnantes étaient marqués de façon à être mis en surbrillance. L’étape suivante a consisté à introduire une sorte de clignotement ou changement de couleur dans le symbole, mais sans aucune animation dans le vrai sens du mot. Lorsque l’animation a été introduite, elle était limitée à des symboles importants comme le symbole sauvage ou le symbole scatter. Plus tard, les autres symboles ont commencé à bénéficier aussi d’animations.

Une étape importante dans le processus évolutif des animations a été l’introduction des éléments auditifs. Les animations ont été accompagnées par des sons appropriés qui se distinguaient de la musique de fond pour indiquer un gain. Bon nombre de machines à sous utilisent des symboles avec des animaux et lorsque l’animation est activée, on peut entendre des sons correspondant à ceux émis par les animaux réels. Le récent jeu « Silver Fang » (Le croc argenté) créé par Microgaming dispose de sons très réalistes reproduisant l’aboiement d’un loup.

La dernière tendance est cependant l’introduction des clips vidéo au lieu des animations. Lorsque certains symboles apparaissent dans une combinaison gagnante, un petit clip est exécuté dans le cadre du symbole. Les machines à sous en ligne s’inspirant des films utilisent cette technique très efficace.

« The Three Stooges » lancé par Real Time Gaming est basée sur la bien connue comédie homonyme. Chaque fois que l’un des trois comparses apparaît dans une combinaison gagnante, un clip d’un de leurs films apparaît sur les rouleaux.

Un autre jeu très prisé qui utilise les clips vidéo est « Call of Duty 4″, développé par Cryptologic. Ce jeu a un thème de la guerre et les clips montrent des scènes de guerre réalistes.

Habituellement, les animations sont limitées à l’intérieur du symbole. Mais cette règle n’est plus actuelle: les machines à sous parues plus récemment contiennent des animations qui dépassent les frontières des symboles. Ce sont des jeux où le symbole sauvage occupe toute la ligne du rouleau où il est découvert. Un exemple en est le jeu « Mayan Queen » (la Reine maya). La Reine maya est un tel symbole sauvage qui prend des dimensions d’une figure grandeur nature, agitant son sceptre royal.

Il y a aussi des machines à sous avec des symboles animés qui augmentent leurs dimensions sans être des symboles sauvages. C’est le cas du jeu « T-Rex », où le tyrannosaure est montré tout en mangeant les autres dinosaures dans d’autres symboles affichés dans une combinaison gagnante.

Rival Gaming est l’un des plus récents fournisseurs de logiciels de jeu, mais a atteint un niveau supérieur dans le développement des machines à sous avec ses i-Slots. Cette caractéristique innovante a été décrite comme « des animations de grande envergure ». Les animations apparaissent sur l’écran entier.


Machines à sous virtuelles vs traditionnelles

Les machines à sous représentent les plus populaires jeux dans les casinos terrestres, comme dans les casinos en ligne. Jouer à une machine à sous peut être un passe-temps très agréable et peut s’avérer également profitable, quand on tombe sur une combinaison gagnante.

L’une des principales raisons pour lesquelles les machines à sous sont tellement populaires est qu’elles sont très faciles à jouer. Il ne vous faut pas d’expérience ou de connaissances. On va simplement dans un casino terrestre ou l’on télécharge le logiciel de jeu d’un casino virtuel et le jeu commence! Si d’autres jeux, tels la roulette, le blackjack, le poker ou le baccara, sont plus exigeants avec les joueurs, demandant une bonne connaissance de leurs règles afin de les rendre gagnants, les slots sont bien plus accueillants.

Comme il y a d’où choisir dans ce domaine, les amoureux des machines à sous recommandent aux autres désireux d’y jouer en ligne plutôt que dans les casinos terrestres. Et voilà pourquoi: les slots virtuels ont un pourcentage de gain plus élevé que ceux qu’on peut trouver dans les casinos d’Atlantic City ou de Las Vegas, par exemple. Le mécanisme est simple: les casinos terrestres ne peuvent pas offrir le même type de paiement que leurs concurrents de l’espace virtuel, parce qu’ils ont des frais d’exploitation plus élevés que ces derniers.

Ainsi, généralement, en tant que client d’un casino en ligne, on jouit des paiements de 95-98% selon le cas. Par contre, le mieux que les casinos terrestres peuvent faire est de payer 85-90%, en raison des dépenses d’installation et pour les opérations quotidiennes qu’ils subissent. 

Les machines à sous en ligne comprennent une grande diversité. En jouant en ligne, on pourra choisir entre les slots à 3 ou à 5 rouleaux et automatiquement, jouir de plusieurs lignes de paiement, des bonus triés sur le volet et des jackpots progressifs qui des fois dépassent 1 million de dollars. Comme on peut le voir, il y a beaucoup d’options et sans renoncer au confort de votre maison et de votre bureau, vous pouvez devenir millionnaire du jour au lendemain! Si la chance vous sourit, bien sûr!


Les machines à sous éléctroniques

Les machines à sous modernes sont électroniques, même si elles peuvent prendre l’apparence de machines mécaniques (machines à rouleaux). Il existe plusieurs types de machines à sous électroniques : les machines à rouleaux vidéos, les machines à rouleaux classiques, les poker, les multijeux.

Dans tous les cas, le fonctionnement est identique. Une machine à sous possède un cycle de combinaisons. Ce cycle répertorie comme une liste toutes les combinaisons possibles que la machine peut sortir. Le joueur insère de l’argent dans la machine (pièces, billets, argent électronique) et peut lancer le jeu à l’aide de boutons, d’un levier (bandit manchot) ou d’un écran tactile. Au moment où il lance le jeu, une des combinaisons du cycle est choisie aléatoirement et s’affiche. Le joueur gagne ou non un prix, et peut rejouer. La combinaison aléatoirement choisie dans le cycle à ce moment ne sortira plus durant ce cycle. C’est de même pour toutes les combinaisons. Le cycle est terminé lorsque toutes les combinaisons sont sorties. Un nouveau cycle peut recommencer. La taille ou durée du cycle se compte en coups joués. Aujourd’hui, avec les machines vidéos à 5 ou 6 rouleaux et de nombreux symboles, les cycles peuvent avoir des durées de plus de 16 millions de coups. Il est d’ailleurs courant qu’une machine soit remplacée avant la fin de son cycle.

Chaque machine à sous électronique possède un taux de redistribution. Ce taux est fixe sur une machine et est très souvent compris entre 85 et 99,99%. Il varie d’une machine à une autre, ce qui explique que sur certaines machines le joueur a d’avantage l’impression de gagner ou de perdre. Ce taux correspond à la quantité d’argent d’abord jouée sur la machine, et qui sera reversée en tant que gain au joueur. Le montant d’argent non redistribué revient au casino. Selon le pays, le casino est imposé sur ce montant. (En France, par exemple, le casino ne gagne qu’à peine la moitié de cette somme). Par exemple, et statistiquement, sur une machine avec un taux de redistribution à 90%, un joueur qui met 100 crédits va remporter 90 crédits. 10 crédits reviendront au casino. Bien sûr, il faut prendre en compte d’autres paramètres comme le hasard ou les jackpots.

Une machine à sous est généralement équipée de nombreux compteurs électroniques et de compteurs mécaniques. A tout moment, une machine à sous peut indiquer le montant en argent inséré, le montant joué, le montant gagné, le montant reversé en tant que jackpot, etc. A la fin d’un cycle sur une machine à sous, à l’aide des compteurs d’entrée d’argent et de sortie, on retrouve systématiquement et exactement la valeur du taux de redistribution.